Larmes et religions à Rome. Sarah Rey

Rencontre samedi 5 septembre avec l’historienne Sarah Rey. Elle est l’auteur de deux ouvrages novateurs, sur les paradoxales larmes de Rome, et sur les sources commentées de la vie religieuse romaine.

Les larmes de Rome (Anamosa, 2017) est une enquête sur les moments de fragilité des Romains, pourtant réputés pour leur rudesse. Dans cette histoire inversée de la force romaine, il faut accepter de ne pas s’y reconnaître, de perdre pied. Les comportements sociaux des Romains, souvent ponctués de larmes, nous dépaysent. Le parcours que propose ce livre est ainsi celui d’un paradoxe : saisir l’étrangeté de ces larmes d’hier si semblables aux nôtres, c’est aussi comprendre qu’elles n’ont pourtant rien de celles d’aujourd’hui.

Les Sources religieuses romaines (Errance, 2017). Ce manuel a pour vocation de familiariser aux documents anciens le public universitaire, mais aussi tous les curieux qui voudraient en savoir plus sur les cultes de l’ancienne Rome, tels qu’ils se transforment sans cesse sous la République et sous l’Empire. Il intéressera particulièrement les agrégatifs d’histoire.

Sarah Rey, agrégée d’histoire, maître de conférences à l’Université de Valenciennes (devenue Université polytechnique Hauts-de-France), s’intéresse à l’histoire sociale et religieuse de la Rome antique.

La rencontre avec Sarah Rey sera suivie d’un verre partagé pour le vernissage de l’exposition IChThUS, à partir de 19h30.

https://denaturarerum.hiboutik.com/shop/?page=product&id=1830

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *