Le voyage en Provence, rencontre avec Frédéric d’Agay

Pendant le week-end de cette étrange feria arlésienne que nous nous apprêtons à vivre, sans les bodegas, De natura rerum reçoit l’historien Frédéric d’Agay, qui a rassemblé les textes des écrivains qui ont parcouru la Provence, de Pétrarque à Giono. Samedi 12 septembre, à 18h.

Quatrième de couverture

La Provence est, avec la Toscane ou la Californie, l’une des régions les plus connues dans le monde. Elle jouit d’un rayonnement particulier, lié au charme de ses paysages comme à l’attrait exercé par un certain mode de vie, fait de plaisirs et de légèreté. Mais, comme toutes les légendes, celle-ci ne va pas sans clichés. Frédéric d’Agay, qui connaît intimement l’âme et l’histoire provençales, en révèle dans cet ouvrage toute l’originalité à travers un périple littéraire personnel dans le sillage des plus grands écrivains français et étrangers.

Le premier récit de voyage est, au Moyen Âge, celui de l’ascension du mont Ventoux par Pétrarque. Époque où les pèlerins qui s’apprêtent à embarquer à Marseille pour Rome ou la Terre sainte sont fascinés par la beauté des sites – la fontaine de Vaucluse, le théâtre d’Orange ou les églises d’Avignon. Au xviie siècle, Mme de Sévigné vient en Provence voir sa fille, et nombre d’autres beaux esprits parisiens racontent leurs propres séjours dans des lettres teintées d’humour. C’est au siècle suivant que la Provence devient, avec la Suisse et l’Italie, l’un des berceaux du tourisme. Une escale privilégiée sur la route de Florence et de Venise pour Casanova, Jefferson, Arthur Young ou Lady Montagu, suivis cent ans plus tard par Chateaubriand, Van Gogh, Dickens, Nietzsche et Victor Hugo. Autant de visiteurs illustres qui contribuent à la véritable découverte de la Provence.

C’est le début de la saison d’hiver dans les cités bientôt mythiques de la non moins mythique Côte d’Azur : Hyères, Saint-Raphaël, Cannes, Nice, Menton. Au XXe siècle, Cocteau, Colette, Morand ou Kessel y ont leur villa, leur hôtel préféré, leur cercle d’amis et de visiteurs. Mais ceux qui évoquent le mieux leur pays sont les écrivains « de l’intérieur ». Pagnol, Bosco, Giono célèbrent avec verve, tendresse et poésie sa lumière, ses caractères, son folklore et ses traditions. Tout ce qui fait l’essence véritable de la Provence, ici magnifiquement restitué.

Frédéric d’Agay

Frédéric d’Agay, Provençal et historien, consacre ses travaux à la Provence aux temps modernes. Il a publié La Provence au service du roi (1637-1831) : Officiers des vaisseaux et des galères en deux volumes chez Champion (2011) et prépare La noblesse provençale, comment une élite méditerranéenne devint française, 1487-1789, à paraître chez Tallandier.

Le voyage en Provence, de Pétrarque à Giono, textes rassemblés par Frédéric d’Agay, Robert Laffont, « Bouquins », juin 2020, 1320 pages, 32€.

Le voyage en Provence, Frédéric d'Agay, disponibles chez De natura rerum à Arles
Le voyage en Provence, Frédéric d’Agay, disponibles chez De natura rerum à Arles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *