Les 20 meilleures ventes de livres sur l’Antiquité chez De natura rerum en 2021

De natura rerum, librairie spécialisée sur l’Antiquité située à Arles (non loin de l’amphithéâtre) dévoile le classement des 20 livres sur l’Antiquité qui ont connu les meilleures ventes en 2021. Des livres parus dans l’année, mais aussi auparavant, ce qui démontre la vitalité du secteur éditorial et rend compte également des rencontres avec les auteurs organisées par la librairie malgré l’épidémie…

  1. Enquêtes archéologiques. L’affaire Valerius Proculus, écrit par l’archéologue arlésien David Djaoui, a paru en mai 2021 chez Actes Sud. C’est un livre original et surprenant, sur le métier d’archéologue comme enquête policière, articulant des hypothèses pour que fasse sens une série d’objets trouvés lors des fouilles du Rhône. Ce livre a obtenu le très mérité Grand prix du livre d’archéologie en novembre à Narbonne, dignement fêté à la librairie juste avant Noël. De loin la meilleure vente chez De natura rerum en 2021 !
  2. Histoire de la misogynie. Le mépris des femmes de l’Antiquité à nos jours, un livre à quatre mains d’Adeline Gargam, spécialiste des femmes au siècle des Lumières, et de Bertrand Lançon, historien spécialiste de l’Antiquité tardive. Une belle rencontre lors du festival Arelate au mois d’août avec Bertrand Lançon, autour de cet ouvrage réimprimé pour l’occasion, merci Arkhè !
  3. Le bateau de Palmyre. Quand les mondes anciens se rencontraient, de Maurice Sartre, a paru en février chez Tallandier. Comme les Histoires grecques du même auteur, ce livre est un kaléidoscope de chapitres sur les voyages et découvertes antiques autour de la planète, entre le VIe s. avant notre ère et le VIe siècle après.
  4. L’or, la paille, le feu, premier volume de la trilogie « L’avènement des barbares » (Le Passeur, janvier 2021), est un court roman historique situé à Arles en 474, les Wisigoths sont aux portes de la ville, le père de Myriam a disparu, Vercel mène l’enquête, avec l’aide de l’abbé Lupicin de passage. Rencontre avec l’auteur en juillet 2021.
  5. Hannibal, Romae Horror / Hannibal, terreur de Rome. Ce volume écrit par Christophe Raphel de la nouvelle série de la Vie des Classiques, « Les petits latins », est celui qui a connu le plus de succès chez nous cette année. Le principe : un texte en latin (simplifié), accompagné de sa traduction, puis le même texte, avec seulement des notes et du vocabulaire. Le meilleur moyen de retrouver ou d’entretenir son latin est d’en lire ! (La série est ici).
  6. Latin de cuisine, est un bel ouvrage sorti en 2018, qui comprend une partie historique et archéologique, et des recettes illustrées, adaptées à nos ingrédients et fourneaux. Mireille Chérubini a tenu un restaurant antique à Glanum et continue de cuisiner pour des banquets antiques. Un livre testé et approuvé !
  7. Arelate, tome 7. Glanum, la saga de Vitalis le gladiateur arlésien se poursuit, dans le premier tome du troisième cycle de cette bande dessinée historique emblématique, dont le tome 8 est attendu en 2022. Avec Laurent Sieurac, nous avons organisé plusieurs séances de dédicaces tout au long de l’année.
  8. Camargue maritime. D’Artémis à Baroncelli, publié chez Georges Naëf en novembre 2021 par l’archéologue Luc Long, conservateur en chef du patrimoine. Il a plongé au large des Saintes-Maries-de-la-Mer pendant plus de trois décennies et raconte ses découvertes dans les épaves antiques, médiévales et modernes. Une rencontre riche a eu lieu en décembre.
  9. De pueritia Cleopatrae / Cléopâtre, l’enfance d’une reine, un volume de la collection des « Petits Latins », niveau débutant, par Marjorie Cohen (La Vie des Classiques, avril 2021).
  10. De Aenea in inferis / Enée aux Enfers, par Amandine Cassard et Laure de Chantal, un « Petits Latins » de la Vie des Classiques paru en avril 2021.
  11. La vie quotidienne des soldats romains à l’apogée de l’Empire romain. Nous avons reçu l’historien spécialiste de l’armée romaine Yann Le Bohec, venu à Arles pour les festivals Arelate et Peplum en août dernier. Cet ouvrage a paru en 2020 chez Tallandier dans la collection « L’art de la guerre ».
  12. Athéna tome 1. À l’école du Mont Olympe, est une bande dessinée très bien faite qui aborde sur un ton humoristique la mythologie grecque avec des personnages dont on parle rarement ailleurs. Par Sibylline & Frédéric Bagères, illustré par Marie Voyelle, paru en 2018 chez BDKids.
  13. Le génie civil de l’armée romaine. Jean-Claude Golvin reste une valeur sûre chez De natura rerum. Ce bel ouvrage paru chez Actes Sud/Errance en novembre 2018 explique, aquarelles à l’appui, les modes de construction des monuments à l’époque romaine. Ecrit par Gérard Coulon (que nous avons également reçu en août lors du festival Arelate), il est complété par le Génie maritime romain, des mêmes auteurs.
  14. Pensées pour moi-même. Cette jolie édition de Marc Aurèle, illustrée par Scott Pennor, aux Editions des Belles Lettres (2018), est à poser sur sa table de nuit. Des pensées qui peuvent fournir des éléments de réponse aux questions de notre temps troublé.
  15. Olympia Kyklos. Tome 1, est le nouveau manga de Mari Yamazaki, une mangaka japonaise passionnée par l’Antiquité, qui après avoir exploré l’encyclopédiste Pline et le monde romain dans Thermae Romae, s’attaque à la Grèce antique et aux Jeux olympiques. Trois volumes, Casterman, mars/septembre 2021.
  16. L’Exil, de Favorinos d’Arles. Un des trois textes conservés du grand philosophe et rhéteur arlésien Favorinos, inédit en français avant que Fabien Vallos, professeur de philosophie à l’Ecole nationale supérieure de la photographie à Arles et helléniste, ne le traduise et le publie (MIX Editions, 2019). Un texte d’une grande modernité sur l’exil, le déracinement, l’hospitalité…
  17. Ad Astra. Scipion l’Africain et Hannibal Barca, tome 1. Une série manga épurée pour raconter, au plus près des récits et des documents, la deuxième guerre punique. Jeux d’alliance, stratégie et tactique, personnages complexes : un épisode décisif de l’histoire romaine à découvrir autrement. Treize volumes de Mihachi Kagano, parus chez Ki Oon (2014-2018).
  18. 1177 avant J.-C. Le jour où la civilisation s’est effondrée. Un classique du grand archéologue Erich H. Cline (La Découverte, 2016), qui mène l’enquête sur la fin de l’Age du bronze : comment un ensemble de civilisations florissantes a-t-il pu s’effondrer brutalement ?
  19. Le feuilleton d’Ulysse. La mythologie grecque en 100 épisodes. Murielle Szac a réussi à transmuter la mythologie grecque en recomposant et réécrivant ces grands textes. Un grand plaisir à lire à haute voix, le soir avant d’éteindre la lumière ou à tout autre moment de la journée, y compris en classe. Publié chez Bayart en 2015, avec également Thésée, Hermès et Artémis, et de nouvelles éditions récentes accompagnées d’un enregistrement du texte par l’auteur.
  20. Le papyrus sacré est un album très original pour s’initier aux hiéroglyphes, par Aude Gros de Beler, illustré par Louise Heugel (Actes Sud, 2010). Dans le texte, des hiéroglyphes se glissent progressivement. L’occasion d’annoncer notre « printemps égyptien » d’avril à juin 2022 !

De natura rerum, librairie spécialisée sur l’Antiquité, depuis 2018 à Arles. Des rencontres toute l’année, un choix de bières, vins antique et spiritueux artisanaux régionaux. Une sélection de plus de 3500 ouvrages, disponibles aussi sur notre librairie en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous voulez nous aider ? Faites passer le mot...