Où commence le diable ? Judith à la rencontre de Salomé

« On ne sait jamais au juste chez les femmes où finit l’ange et où commence le diable », Heinrich Heine.

Jeudi 29 août à 18h30, Annie Mavrakis montre comment des images de courtisanes, sphinges, sirènes, magiciennes peuvent se fondre avec celles de saintes salvatrices. Par quel processus Judith finit-elle par devenir Salomé ?

Annie Mavrakis, agrégée de lettres et docteur en esthétique, a publié de nombreux articles ainsi que deux ouvrages : L’atelier Michon (PUV, 2019) et La Figure du monde. Pour une histoire commune de la littérature et de la peinture (L’Harmattan, 2008). Pour en savoir plus.

Illustration : Judith ou Salomé ? Dessin de Kostas Mavrakis, 1991.

error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *