Pierre Serna dédicace à Arles

Au marché de Noël des commerçants d’Arles, sur le stand de la librairie De natura rerum, l’historien Pierre Serna vient, samedi 23 novembre à 16h, dédicacer ses deux ouvrages : la biographie du révolutionnaire arlésien Antonelle (Actes Sud, 2017) et Que demande le peuple (Textuel, 2019), une sélection thématiques de cahiers de doléances avec fac-similés.

Antonelle. Aristocrate et révolutionnaire

Qui connaît Antonelle aujourd’hui ? Député à l’Assemblée législative, juré au Tribunal révolutionnaire, il est jeté en prison par Robespierrre. L’homme est un paradoxe vivant : issu de vieille noblesse et très riche, il s’engage sans retenue dans la Révolution française aux côtés des plus démunis. Sous le Directoire, il échafaude avec Babeuf la conspiration des Égaux, puis théorise le concept – banal aujourd’hui, mais extrêmement neuf à l’époque – de “démocratie représentative”, dont il est le père inconnu. Opposant à la dictature de Bo-naparte, il se retire à Arles après 1800 pour y devenir le bienfaiteur de sa ville et de son quartier.
Ainsi, l’homme, à la fois aristocrate et révolutionnaire, est célèbre dans sa ville d’Arles, dont il fut le premier maire en 1790, mais il est finalement peu connu. Alors que la plupart des acteurs de la Révolution ont leur portrait, aucune image de notre ultra-révolutionnaire n’a été conservée. Pourquoi ? Point de départ de l’enquête menée par Pierre Serna. Cet effacement voulu par la bonne société arlésienne, qui désire oublier la réputation incandescente de son fils turbulent, est acté par l’écriture partisane de la Révolution, ne sachant que faire de ce noble démocrate, pas plus que les historiens de la contre-révolution vouant aux gémonies ce renégat bien né et devenu le plus rouge des Jacobins. De surcroît, Antonelle lui-même travaille consciencieusement à l’effacement de ses traces derrière lui, maître en sociétés secrètes républicaines et soucieux de ne laisser aucun indice à la police dont il subit la surveillance durant toute sa vie politique. C’est donc une archéologie de ce personnage que propose cet ouvrage, une reconstitution du puzzle de sa vie.

Que demande le peuple ?

On en a beaucoup entendu parler, mais les a-t-on jamais vus ces fameux cahiers de doléances de la Révolution Française ?Présentant un choix de fac-similés inédits commentés par l’excellent spécialiste Pierre Serna, ce livre va permettre de les consulter pour la première fois dans leur « matérialité » originelle.
Issus de chacun des trois ordres (tiers-état, noblesse, clergé), les extraits choisis sont organisés par thèmes. Ils proviennent de tous les coins du pays et incarnent la France des villages et des campagnes mais aussi des grandes villes. L’impôt pour tous, l’abolition des taxes sur les produits de première nécessité, une même justice pour tous, le mariage des prêtres, l’encadrement des loyers à Paris : des revendications d’une étonnante contemporanéité. Ce beau livre sera également illustré de caricatures, dessins et gravures apportant une touche de couleur à cet ouvrage d’histoire aussi essentiel qu’original.

error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *