Sensibles, le nouveau livre de Gilles Magnin

Tout frais sorti de l’imprimerie (et pas n’importe laquelle), le nouveau livre de Gilles Magnin, Sensibles, sera présenté et dédicacé par l’auteur samedi 21 décembre à partir de 17h à la librairie De natura rerum.

Sensibles

Ce livre comme espace d’une photographie sensible qui se déploie sur un territoire identifié et imaginaire. Dans l’espace du visible, le hors champs est comme une extension du cadre, là où l’image se forme, j’y inscris ma réflexion, aucune évidence mais l’aventure de la rencontre, la réflexion du réel dans la mémoire intime profonde, archaïque, atomique, universelle, cosmique, celle qui me fonde.

Nous sommes irréductiblement exposés à la venue de l’autre.

Jacques Derrida

Mon choix photographique vient d’une lointaine philosophie qui met en lumière ce qui nous semble aujourd’hui désuet, dans cette pauvreté du sujet pointe l’essence du monde et de la lumière, le simple devient complexe et montre l’immensité revisitée, paysages, objets, corps, immémoriaux sans prétention mais prétendant montrer.

Cette collection est le cœur de ma photographie elle s’inscrit dans la lignée de prédécesseurs qui m’ont ouvert la voie, je pense à Aaron Siskind en particulier et à son courant d’abstraction photographique lyrique, l’oeuvre collective est là, et dans cet élan généreux le monde s’y love.

Le territoire c’est l’espace méditerranéen en lien avec une zone géographique qui s’y rattache, un découpage purement formel aujourd’hui, mais pas que, infusé des couches historiques et culturelles, elles forment ces sédiments riches des pratiques du passé. Les reconnaitre c’est imaginer l’à venir, je m’y emploie par ma pratique photographique.

Le livre et les photos

Photographies de Gilles Magnin

Textes de Christian Gattinoni, Martine Aronowicz, Gilles Magnin

Format 17 x 24cm, 104 pages, bichromie (imprimerie Escoubiac, Toulouse)

Décembre 2019, 20€.

Cet ouvrage a été soutenu par le Département des Bouches-du-Rhône.

Edition de tête, avec tirage original numéroté et signé, 80€.

ISBN : 978-2-9541036-1-7

13 tirages numérotés de la photographie de la couverture sont également en vente (150€).

Gilles Magnin

Autodidacte, son travail photographique débute dès 1976 puis lors de ses participations aux stages à Arles pendant les Rencontres de la Photographie en 1979, le reportage avec Jean Mohr, puis 1980, le portrait comme dialogue avec Georges Tourdjman, sortilège de la couleur, avec Jay Mazel, l’oeil au féminin avec Kate Carter et le livre photographique avec Katherine Tweedie.

En 1983, Il rencontre Serge Gal, qui le forme aux techniques de zone-système en noir et blanc et couleur, puis en 1986 il réalise une formation aux techniques de laboratoire, avec Denis Brihat. Depuis 1999, il est représenté par l’agence de presse SIPA-PRESS.

En juin 2012, de retour à Arles, et suite à une parcours VAE, il réalise sa soutenance à l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles, ENSPA, et obtient le diplôme au grade de master II.

Gilles Magnin a exposé dans la galerie De natura rerum, pendant l’hiver 2018-2019, une série intitulée Belphegor. Des tirages sont disponibles à la vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *