CLAP #2 : Cercle latin d’Arles et de Provence

Vendredi 24 mai, 17h30, deuxième réunion du CLAP, un nouveau Cercle latin en France, à Arles, chez De natura rerum, avec Marc-Olivier Girard. Thématique : Le latin langue du futur. Langue de résistance (ou (re) devenez intelligents et échappez à la vulgarité de la marchandise). Conversation, exercices et questionnaires directement en latin…

Il n’est pas nécessaire d’avoir fait du latin si vous parlez une langue romane. 86 % des mots français sont d’origine latine, vous vous débrouillerez très bien pour comprendre (et vous serez étonnés).

Argumentum : Maxima provocatio in totâ historîa Humanitatis

Le plus grand défi de toute l’histoire de l’Humanité

Nous vivons un cataclysme planétaire. Réchauffement climatique, diminution drastique des espaces de vie, effondrement de la biodiversité, pollution profonde des sols, de l’eau et de l’air, déforestation rapide : tous les indicateurs sont alarmants. Au rythme actuel, dans quelques décennies, il ne restera presque plus rien. Les humains et la plupart des espèces vivantes sont en situation critique.

In cataclysmo planetario nunc versamur : recalefactio climatica, deminutio drastica locorum vitae, collapus biodiversitatis, inquinamentum profundum solorum, aquae et aeris, destructio silvarum. Omnes indices sollicitudine nos afficiunt. Celeritate hodiernâ pergente, post nonnulla decennia, nihil relictum erit. Homines et pleraeque species viventium in maximo discrimine nunc sunt.

Quel que soit notre âge, notre classe sociale, nos idées politiques ou nos croyances le seul vrai combat global que doivent mener des gens conscients, cultivés et intelligents est d’aller dans le sens de la préservation de la vie sur notre planète.

Quaecumque sit nobis aetas, classis socialis, opinio politica vel fides, unica pugna globalis quae nunc hominibus sibi consciis, intelligentibus et cultis sit gerenda, est vitam in nostra planeta tueri

Le capitalisme financier et la consommation à outrance menent à notre perte, ils sont la forme la plus élaborée et attrayante d’une nouvelle barbarie destructrice.

Les barbares d’autrefois détruisaient les villes massacraient les populations , brulaient les manuscrits les barbares d’aujourd’hui détruisent la Nature, manipulent technologiquement les esprits et les stultifient pour nous réduire à l’état de consommateur

Capitalismus nummerarius et extrema consumptio ad exitium nos praepicitant, sunt forma optime confecta alliciens-que novi generis barbarismi exitialis. Isti prisci barbari antiquitatis urbes delebant, populos trucidabant, manuscripta comburebant . Barbari hodierni Naturam delent et animos technologice manipulant ut nos stultificant et ad merum statum consumptorum nos redigant

Le latin, il y a 1500 ans a permis de sauver la civilisation occidentale en mainteanant l’héritage de savoir et de sagesse.Il peut nous aider à nous réveiller du cauchemar technologique délétère et du délire consumériste.

Latina lingua abhinc 1 500 annos auxilio fuit ad cultum civilem occidentalem servandum ejus hereditatem sapientiae et doctrinae retinendo. Illa lingua nunc potest nobis auxilio esse ut ex hoc incubo technologico exitiali et ex insania consumerismi excitemur

Aucune langue n’est idéologiquement neutre elle transporte partout son ADN culturel . Etudier parler dans une langue étrangère nous pemet de voir le monde autrement

Nulla lingua ideologice neutra est, plena est semper sui ADN culturalis. Studere linguae extraneae et eâ sermocinari nos permittit ut mundum alio modo videamus.

A ce point, faire du latin, ce n’est pas chercher à parler comme Cicéron mais c’est entrer dans une autre Weltsanschauung « visio Mundi » fondée sur la profondeur du temps et la quête d’une autre identité culturelle et non la superficialité des choses consommées condamnées à l’obsolescence.

His diebus operam linguae latinae dare non est sicut Cicero sermocinari gestire sed in aliam Weltanschauung « visionem mundi » ingredi quae in profunditate temporis condita est et ad novam identitatem culturalem inveniendam contendit cujus fundamentum non sit tantum surperficialitas rerum consumptarum obsolescentiae condemnatarum

Le latin a traversé les siècles, il est synonyme de force et de durabilité

C’est pourquoi TerrAmata s’est donné comme projet de rendre au latin son prestige de langue de culture mais aussi, en l’occurence de lui donner un rôle de langue de résistance.

Latina lingua saecula transiit et idem valet ac robur et durabilitas.

TerrAmatae propositum itaque est reddere latinae linguae ejus auctoritatem et pondus ut lingua culturalis moderna et eodem tempore facere ut his diebus instrumentum resistantiae fiat.

Quoniam certum est linguam quamvis solum voluntate et actione disci posse, latine (i. e in medias res) nos ipsos anquiremus quas partes privatim agere velimus in tempore hujus discriminis globalis

Vivere est militare Sénèque (lettre 96 à Lucilius )

Pour en savoir plus sur le CLAP.

error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *