L’amour et la révolution. Concert de Catherine Vincent et Mohamad al Rashi

Le duo marseillais Catherine Vincent et leur complice syrien sont de retour dans leur librairie préférée pour un tour de chant le jeudi 5 août, à 21h. Concerts dans le cadre de l’exposition Sûria wâqifa / Syrie debout, photos de monuments antiques tardifs de Syrie du Nord, par Nicolas de Lavergne.

Continuer la lecture de « L’amour et la révolution. Concert de Catherine Vincent et Mohamad al Rashi »

Portraits d’Arles, rencontre avec Jean-Claude Golvin

Nous avons le plaisir de recevoir, dimanche 25 juillet, à partir de 15h, Jean-Claude Golvin pour le portefeuille qu’il vient de publier chez Errance, contenant douze reproductions d’aquarelles autour de l’Arles antique. Il dédicacera également ses autres ouvrages, en particulier Le génie civil de l’armée romaine (Actes Sud Errance, 2018) et Le génie maritime romain (Actes Sud Errance, 2020).

Continuer la lecture de « Portraits d’Arles, rencontre avec Jean-Claude Golvin »

Le droit d’exil est le droit des exilés. Alexis Nouss & Bilal al-Nemr (violon)

Alexis Nouss interviendra le dimanche 18 juillet chez De natura rerum sur le thème du droit d’exil, objet de son dernier ouvrage paru chez Editions MIX en mars. Son intervention sera suivie d’un moment musical d’exception avec Bilal al-Nemr, jeune violoniste syrien de très grand talent. Cet événement se tient dans le cadre de l’exposition Sûria wâqifa / Syrie debout, photographies de Nicolas de Lavergne.

Continuer la lecture de « Le droit d’exil est le droit des exilés. Alexis Nouss & Bilal al-Nemr (violon) »

Arles, féria tragique. Rencontre avec Pierre Mainguy

Samedi 17 juillet, à partir de 17h, rencontre à la librairie De natura rerum avec Pierre Mainguy, auteur arlésien d’un polar arlésien situé dans les années 80, publié cet hiver chez Portaparole, maison arlésienne également. L’occasion de se faire dédicacer ce joli ouvrage…

Arles, féria tragique, Portaparole, « I venticinque », janvier 2021, 16€

Un matin glacial de février, la sous-préfecture d’Arles, ravagée par le mistral, se réveilla vedette de l’actualité lo­cale. La gendarmerie, alertée par un riziculteur stupéfait, venait de découvrir la limousine accidentée de Maître Lambert dans les eaux de l’étang de Vaccarès. A l’intérieur, le cadavre en décomposition d’un homme. On crut alors que l’enquête allait rebondir, mais le corps ne fut pas identifié. A grand-peine, les médecins légistes requis purent déterminer que le mort n’était pas l’avocat recherché, qu’il avait sans doute porté la barbe et qu’il avait eu le poil roux. Ce fut à peu près tout tant il était rongé par le sel, les crabes et les coups de bec des oiseaux.

Pierre Mainguy est également l’auteur de contes, Tac O’ Tac, chez Portaparole (2019).