Des jeux romains à Arles

Ni les auriges ni les gladiateurs ne vont débarquer dans votre salon. L’archéologie expérimentale concerne le gladiateur, le légionnaire, la cuisine, mais aussi les jeux romains. Venez essayer la marelle, le jeu du mercenaire ou celui des douze lignes.

Ludus latronculi – jeu du légionnaire

Loin de Rome, les légionnaires, quand ils ne combattent pas ou ne construisent pas routes et édifices, se divertissent en jouant. Ce jeu reprend les techniques de combat de l’armée romaine. Des plateaux de jeu en marbre, en terre cuite ont été mis au jours par les archéologues en Allemagne par exemple ou près du mur d’Hadrien, essentiellement à l’emplacement d’anciens camps militaire. C’est un jeu complexe, entre les dames et le go, dont le but est de capturer les pions de l’adversaire.

30€

Ludus duodecim scriptorum – jeu des douze lignes

Le marchand négocie les contrats tout en jouant à ce jeu alliant hasard et stratégie, que l’on peut considérer comme l’ancêtre du backgammon, mais sans doute aussi des petits chevaux. Ce jeu aurait été inventé par Palamède. Il était très populaire à Rome et dans tout le bassin méditerranéen. Il se jouait avec deux fois quinze pions, noir et blanc, parfois en ébène et ivoire. Les deux règles proposées sont des interprétations, en l’absence d’un texte précis sur la manière de jouer. L’inscription latine donne le menu d’une auberge.

30€

Jeu de la marelle

Un jeu en apparence très simple, il suffit de tracer au sol le motif et de trouver deux fois trois cailloux colorés. Certains plateaux ont été gravés à même une dalle de pierre. Selon Ovide, « la table à jouer reçoit de chaque côté trois pions et la victoire est à qui les amène à l’autre extrémité ». Deux interprétations sont également proposées pour jouer.

15€

Les 7 cailloux

Fabriqués par Vincent Lofreda, Les 7 cailloux, ces jeux sont réalisés à la main en cuir et bois. Chaque jeu est accompagné d’un livret comportant un mini récit, la source archéologique du jeu, et une ou deux règles du jeu.

error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *