Héphaïstos [vernissage] et soirée musicale

Samedi 29 février, venez faire la fête chez De natura rerum !

La librairie rouvre ses portes avec le vernissage de Héphaïstos, notre nouvelle exposition, photographies en couleurs de Nel Clot, et une découverte musicale et poétique pour ces retrouvailles, avec Sébastien et Jules Menebo.
A partir de 17h et tant que vous serez là !

Héphaïstos

Traversée entre sels et métaux, gaillards, liquides, vigueurs, pigments et entrelacs, Héphaïstos – dieu ou cargo ? –  ouvre l’œil sur ce que le temps ajoute à la matière. De la forge à la mer, Nel Clot explore l’enracinement des fluides, les grâces  de l’abrasion.

Exposition du 29 février au 3 mai, prolongée jusqu’au dimanche 28 juin 2020.
Pour en savoir plus.

Sébastien et Jules Menebo

Guitariste passionné de flamenco, Jules Menebo est avant tout un musicien inspiré. Il commence la guitare jeune, suit des études classiques au conservatoire tout en développant des styles de jeux variés issus de multiples rencontres. Il ne perd aucune occasion de faire vivre la musique populaire et improvisée. Blues, jazz, « world music » et bien sûr flamenco enrichissent son répertoire. Ces multiples expériences font de lui le partenaire idéal pour les auteurs compositeurs, chanteurs à texte, poètes qu’il accompagne avec inspiration et brio.

Sébastien interprète sa vie comme un art.  Il commence le chant à l’âge de six ans et multiplie les tournées comme choriste d’un chœur mondialement réputé. A sa majorité, il doit arrêter le chant lyrique et se passionne pour l’écriture de chansons  et la musique vivante. Auteur, compositeur, poète aux textes fouillés où la musique des mots donne un sens à sa pensée. Il se produit rarement, cultive l’indépendance et chante quand il le sent. Ses chansons se veulent des présents, même quand elle bousculent et son art, plus que raison d’exister, est une façon de vivre. Et la poésie est le silence qu’il choisit parfois de briser.

Jules et Sebastien se rencontre à l’âge où le duvet chatouille les mentons des hommes en devenir. Ils improvisent beaucoup et font vivre les chansons dans des maisons d’artistes, des petits lieux intimistes et sur le parvis des conservatoires à l’heure où les violons se taisent. En découle une approche où création et jeu priment sur vente et démarche, la musique est partout. Aujourd’hui, le poil dru, ils se montrent davantage dans des endroits fait pour. Mais se présentent plus qu’ils ne se représentent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *