IChThUS. Méditerranée, mer nourricière. Nicolas Camoisson & Ariane Carmignac

Exposition de photographies de Nicolas Camoisson et de photographies et cyanotypes d’Ariane Carmignac, chez De natura rerum, du 1er au 27 septembre, dans le cadre de l’été indiens #3 « mangiare ». Vernissage samedi 5 septembre à 19h30. Rencontre avec les deux photographes, N. Camoisson et A. Carmignac, le samedi 26 septembre à partir de 15h.

Pêcheurs et poissons dans la Méditerranée antique

C’est sans contredit avec raison que les pêcheurs sont plus fiers de leur profession que les meilleurs Généraux d’armée. Voici comment Anaxandride en fait parler un sur son état, dans sa pièce intitulée Ulysse :

« On admire le bel art des peintres dans les tableaux, où on l’expose à la vue ; mais le nôtre, présenté dans un plat, s’enlève avec gravité. S’il est dans une poêle, il en disparaît promptement. Ça, mon cher, dis-moi pour quel art la jeunesse ose-t-elle se brûler la bouche ? pour lequel fait-on claquer les doigts, et risque-t-on d’étouffer, si l’on ne peut pas avaler le morceau ? N’est-ce pas le seul marché au poisson qui fournit abondamment les festins ? quel homme donne un repas sans y avoir de la friture et des coracins, ou des mendoles ? par quels enchantements, par quels propos un jeune damoiseau se laisse-t-il séduire, dis-moi, si l’on n’a recours à part des pêcheurs ? C’est cet art impérieux qui subjugue, par le bel aspect d’un plat de poisson, une femme quelconque ; qui amène, jusqu’aux portes de la salle où l’on fait un repas, les complaisants dont on a besoin, et force la nature à céder, pour prendre part au festin sans y rien payer. »


Athénée de Naucratis, Le banquet des savants, Livre 6, chapitre III, traduit par M. Lefebvre de Villebrune, 1789.

Nicolas Camoisson

Photographe, éditeur, auteur. Il réside à Bordeaux, après avoir longtemps habité en Syrie et au Liban. Il a exposé chez De natura rerum ses Norias syriennes pendant l’été 2019. Les photographies présentées en septembre 2020 sont tirées de l’ouvrage Les tréteaux du matin. Marché Saint-Roch, Mont-de-Marsan, Editions Ici et Là, 2017, ouvrage primé par la Fondation Jan Michalski.

Ariane Carmignac

Ariane Carmignac est historienne de l’art et praticienne de la photographie ; ses travaux actuels, théoriques et plastiques, portent sur les représentations du corps et ses découpes, de la Renaissance à nos jours. Son amour des poissons, au fil des années, est sans cesse plus vif. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *