La société de l’Empire romain d’Orient. Bernadette Cabouret

Une plongée dans le quotidien des femmes et des hommes de l’Orient romain dans l’Antiquité tardive, voici ce que nous propose Bernadette Cabouret, samedi 24 octobre à 18h.

Bernadette Cabouret est professeur des universités à l’université Jean-Moulin Lyon 3, elle vient de publier aux Presses universitaires de Rennes un bel ouvrage de synthèse sur ses recherches consacrées à l’Orient romain dans l’Antiquité tardive.

L’ouvrage, présenté par l’éditeur

On peut choisir d’étudier l’Empire romain par le biais des événements généraux et des vicissitudes militaires ou politiques, on peut faire l’histoire des grands hommes en suivant des sources antiques qui les ont privilégiés. Mais on peut aussi s’intéresser aux composantes anonymes de la société qui a incarné cette histoire. Les femmes et les hommes qui ont peuplé villes et campagnes de l’Orient romain sont ici présentés en une période particulière, celle de l’Antiquité tardive. Pourquoi l’Antiquité tardive ? C’est une époque de bouleversements et de profonds remaniements : le gouvernement impérial devient un dominat, l’Etat impose des contraintes qui sont vivement ressenties et l’économie se transforme, la séparation est consommée entre l’Orient et l’Occident et le christianisme modifie les comportements, les pensées, bref paraît irriguer et informer la société. Ce sont tous les acteurs de cette évolution aux rythmes contrastés, sur fond de relative prospérité générale, que l’on veut convoquer.

Bernadette Cabouret, La société de l’Empire romain d’Orient. IVe – VIe siècle, PUR, coll. « Histoire », août 2020, 414 p., 28€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *