L’Arles antique a enfin sa librairie dédiée ! Article dans La Marseillaise, 23 août 2018

Depuis début juillet, la ville compte un nouvel espace culturel, un lieu unique qui fait la part belle à la littérature antique.

Article de Michel Garoscio [que nous remercions chaleureusement !]

Rue du Refuge, à une portée de pilum de l’amphithéâtre, véritable aimant pour les visiteurs du monde entier, Nicolas de Lavergne et Anne Pellegrini ont créé une librairie atypique. Ouverte sur l’extérieur, ses sofas sont une invitation à se plonger dans un univers qui berce l’imaginaire de chacun. Où les gladiateurs croisent les douze César, Suétone discute avec Pline, la plèbe vient se mélanger aux patriciens autour d’une cervoise bien tirée.

« Arles est une ville qui vit son passé antique au quotidien. Mais, paradoxalement, alors que cet héritage est gravé dans l’ADN de chacun ici, il n’y avait pas de véritable espace consacré à la littérature de cette période ».

Ce constat fait, Nicolas et Anne ont eu cette inspiration folle d’offrir aux auteurs antiques cette tribune qui leur manquait. Avec l’idée de démontrer que les textes anciens n’étaient pas synonymes d’ennui.
Le couple a beaucoup bourlingué, en Egypte et au Liban notamment, avant de se poser dans la petite Rome des Gaules.
« Anne y est née. Moi, j’ai appris à apprécier cette ville à ses côtés » précise Nicolas. Lorsqu’ils ont pu s’installer dans une belle maison, au pied de l’Hauture et à deux pas des sites archéologiques, ils n’ont pas hésité à franchir le Rubicon. De Natura Rerum allait voir le jour en juillet. Sur un concept rappelant les banquets chers à Platon.

« Il y a l’espace librairie, où nous proposons des ouvrages d’auteurs antiques. Mais nous l’avons aussi ouvert à l’ensemble des auteurs qui contribuent à faire évoluer notre compréhension de cette longue période ».

Ainsi, au milieu des grands classiques, dont certains sont présentés sous for mes de recueils thématiques, rendant très actuels des textes parfois vieux de plus de 2000 ans, Nicolas et Anne offrent un vaste éventail de recueils sur l’histoire, la politique, la vie quotidienne, la religion. Ou en- core des textes bibliques, des ouvrages bilingues ou encore des romans.
Ainsi, puristes et novices peuvent trouver leur bonheur dans leurs collections. Collections qui comprennent également des mangas consacrés aux grands faits de l’histoire vus par un auteur japonais.

Qui dit banquets, dit débats. C’est le deuxième espace de ce Refuge particulier. Autour d’expositions temporaires, des rencontres où l’on vient parler sur l’Antiquité sont régulièrement proposées. Et comme parler peut donner soif, les visiteurs ont la possibilité de découvrir quelque 80 bières artisanales brassées sur Arles et ses environs proches. Mais qu’ils devront goûter chez eux, car De Natura Rerum reste avant tout une librairie, et la consommation de boissons n’y est pas possible.

Jusqu’à ce que Nicolas et Anne ouvrent leur lieu, la Librairie des Belles Lettres à Paris était la seule consacrée exclusivement à l’Antiquité. Arles a désormais la sienne qui décline littérature et histoire. Avec comme leitmotiv

« liber bonus, picturae pulchrae, cervisia proxima. Quid amplius ? »*

*« Un bon livre, une belle expo, une bière locale. What else ? »

De Natura Rerum
50 rue du Refuge
Ouverte 7j/7 de 11h à 19h.
04 86 32 00 78 www.denaturarerum.fr

Nicolas et Anne animeront une taberna arelatensis, jusqu’au 25 août, place des Arènes à Arles, où ils proposeront de déguster une cervoise brassée par la Brasserie Artisanale Arlésienne, avec du gruit, un mélange d’herbes aromatiques, épices et miel. Les visiteurs pourront danser la tarentelle. 

Michel Garoscio, « L’Arles antique a enfin sa librairie dédiée ! », La Marseillaise, 23 août 2018.

Pour voir nos autres apparitions dans les médias (dont un reportage passé sur France 3 Provence !), c’est par ici : De natura rerum dans les médias en août 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *