Nouveaux livres adoptés en octobre 2018

Quelques jalons de l’actualité de l’Antiquité dans l’édition française, avec cette table de nouveautés rassemblant Cléopâtre, 100 objets racontant l’histoire du monde, la Mésopotamie, la rhétorique, Romulus, l’empereur Commode, les femmes et le pouvoir, Hippocrate, les Celtes retrouvés…

Cléopâtre, un rêve de puissance (Tallandier)

Une nouvelle biographie de Cléopâtre, la reine qui a focalisé les fantasmes depuis des siècles. Elle fut en réalité, nous dit Maurice Sartre, « la reine grecque d’un royaume prestigieux, dernier vestige de l’empire d’Alexandre le Grand ». L’auteur écarte les mythes, brossant le portrait d’une souveraine lucide et volontaire, dans une époque tourmentée, en pleines guerres civiles romaines. On ne présente plus Maurice Sartre, professeur émérite à l’université de Tours, connaisseur sans pareil de l’Antiquité gréco-romaine, et les ouvrages nombreux présents dans notre librairie : Histoires grecques (Points Seuil), Le Haut-Empire romain (Points Seuil), Zénobie de Palmyre à Rome (Perrin), Palmyre Vérités et Légendes (Perrin), Culture, savoir et sociétés dans l’Antiquité, et Empires et cités dans la Méditerranée antique (Tallandier). 

dav

Une histoire du monde en 100 objets (Les Belles Lettres)

Ce très bel ouvrage, proposé par Neil MacGregor, historien de l’art qui a dirigé la National Gallery à Londres, puis le British Museum. Il a commencé par parler d’objets du British Museum sur la BBC, série qui est devenu un best-seller outre-Manche. Les cent objets sont autant d’occasion de découvrir une facette, une histoire, un usage. Une saisissante et vivante introduction à l’histoire de l’humanité, comme un kaléidoscope qui fait jouer toutes les civilisations.

La Mésopotamie, de Gilgamesh à Artaban (Belin)

Cet ouvrage a peut-être quelques mois d’existence, il n’en constitue pas moins une plongée étourdissante dans une grande civilisation dont les découvertes archéologiques de ces dernières années ont renouvelé l’appréhension. Une somme accessible et abondamment illustré, par Bertrand Lafont, Aline Tenu, Francis Joannès, Philippe Clancier. Assurément un cadeau magnifique pour Noël ! 

Manuel de rhétorique (Les Belles Lettres)

Un ouvrage de taille modeste, mais ambitieux par son objet : Pierre Chiron entend réhabiliter la rhétorique antique, et montrer qu’elle est particulièrement adaptée à notre présent pour « faire de l’élève un citoyen », en constituant une formation complète dont les principes sont corroborés par la neuro-pédagogie. De la fable à la défense d’un projet de loi, en passant par le récit, la chrie, la maxime, la contestation et la confirmation, le lieu, l’éloge et le blâme, le parallèle, l’éthopée, la description et la thèse, la rhétorique développe la pratique de la langue, l’expression des affects et la maîtrise de l’argumentation. Une saine lecture pour les enseignants mais pas seulement !

Le monde comme le voyaient les Grecs (Les Belles Lettres)

Danielle Jouanna, helléniste et historienne, nous propose un voyage dans les représentations, populaires, politiques et savantes, du monde et de la Terre par les Grecs anciens. Le monde était-il plat ? divisé en deux ou trois continents ? La terre est sphérique, dit déjà Aristote ! L’auteur donne la parole aux philosophes, aux géographes, aux voyageurs pour nous présenter de manière claire et pédagogique les représentations du monde dans l’Antiquité grecque.

Romulus, jumeau et roi. Réalités d’une légende (Les Belles Lettres)

Quelle idée les Romains ont-il eue de se donner comme fondateur un fratricide ? Relue à la lumière de parallèles avec d’autres mythologies (indo-européennes, scandinaves, arménienne, biblique…), la vie de Romulus apparaît comme l’application à la naissance de Rome d’une antique représentation de la mise en place de l’humanité telle que nous la connaissons, dans un cadre civilisé qui s’est bâti sur le rejet du chaos antérieur. Une belle synthèse par Dominique Bricquel, spécialiste du monde étrusque et de l’histoire très ancienne de Rome.

Hippocrate : Le serment (Les Belles Lettres)

Enfin, l’édition critique du Serment d’Hippocrate dans la Collection des Université de France, la fameuse CUF. Le texte est accompagné des serments chrétiens et de La loi. 

Les Femmes et le pouvoir, un manifeste (Perrin)

La grande historienne britannique, familière des ondes de la BBC, connue en France pour le succès de son histoire de la Rome antique intitulée SPQR (disponible à la librairie…), vient de publier un petit livre manifeste sur la misogynie politique, dont les racines sont très anciennes. Une seul exemple, Télémaque disant à Pénélope : 

« Mère, retourne dans tes appartements, reprends tes travaux, ta toile, ta quenouille […], discourir est l’affaire des hommes, de tous les hommes, mais surtout de moi qui détiens le pouvoir dans cette maison »

Commode, l’empereur gladiateur (Perrin)

Commode, le dernier empereur de la dynastie des Antonins, laisse un empire déchiré et affaibli. Jeune empereur, Commode cède à toutes les tentations, la plus célèbres d’entre elles étant de descendre dans l’arène avec les gladiateurs. Une biographie d’envergure, sur un personnage complexe et sulfureux, par Eric Teyssier, historien bien connu des Arlésiens amateurs d’Antiquité (Arles la romaine, Alcide, 2016), qui a également beaucoup travaillé sur les gladiateurs.

Le pays des Celtes. Mémoires de la Gaule (Seuil)

Conquise, la Gaule a perdu la parole. Rome a fait oublier la Gaule. Retraçant les réinventions successivbes dont les « Gaulois » ont fait l’objet depuis l’époque de César, Laurent Olivier remonte le fil du temps pour s’approcher au près d’un monde disparu, celui des Celtes. Laurent Olivier est archéologue et conservateur en chef des collections d’archéologie celtique et gauloise du musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye.

Entre parenthèses, Maurice Sartre et Pierre Chiron sont attendus au début de l’année 2019 à Arles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *