Sur la Syrie antique tardive, Catherine Saliou et Bernadette Cabouret

De natura rerum reçoit samedi 31 juillet à 18h les deux historiennes spécialistes du Proche-Orient romain Catherine Saliou et Bernadette Cabouret, de concert avec l’exposition Sûria wâqifa / Syrie debout, photographies de Nicolas de Lavergne.

Vie religieuse, de Zeus au christianisme, vie sociale, vie économique, vie politique, Catherine Saliou et Bernadette Cabouret aborderont les divers aspects caractérisant la région du Nord de la Syrie dans le triangle entre Antioche, Alep et Chalcis. Plus de 700 villages et villes ont été désertés entre le VIIIe et le Xe siècle, après avoir connu une période faste dont témoignent les nombreux monuments encore debout, églises, bains, temples, bâtiments civils et habitations.

Catherine Saliou est l’auteur, dans la belle collection « Mondes anciens » chez Belin, du récent Le Proche-Orient. De Pompée à Muhammad. Catherine Saliou, ancienne pensionnaire scientifique de l’Institut français d’archéologie du Proche-Orient (Damas), est professeure d’histoire romaine à l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et directrice d’études à l’École pratique des hautes études. Elle a publié Le Traité d’urbanisme de Julien d’Ascalon et a également dirigé ou co-dirigé des ouvrages collectifs, parmi lesquels Antioche de Syrie. Histoire, images et traces de la ville antique et Gaza dans l’Antiquité tardive. Archéologie, rhétorique et histoire.

Bernadette Cabouret a publié récemment La société de l’Empire romain d’Orient. IVe – VIe siècle aux Presses universitaires de Rennes (août 2020). Elle est professeur des universités à l’université Jean-Moulin Lyon 3. Elle consacre ses recherches à l’histoire sociale et culturelle du Proche-Orient romain tardif. Elle traduit en particulier les œuvres de l’auteur antiochéen Libanios.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *