[Décalé] Le Proche-Orient, de Pompée à Mahomet. Catherine Saliou

En raison du confinement, la parution de cet ouvrage est reportée à l’automne. Nous essaierons de reprogrammer la venue de Catherine Saliou]

Evénement à Arles ! Lancement du nouveau volume de la collection « Mondes anciens », des éditions Belin, en présence de l’auteur, Catherine Saliou à Arles le samedi 25 avril à 17h. La collection « Mondes anciens » renouvelle l’écriture de l’histoire en intégrant tous les résultats de l’archéologie.

Le Proche-Orient occupe de façon presque permanente le devant de la scène médiatique mais la méconnaissance du passé de cette région demeure. Le mot même de « Proche-Orient » est ambigu et les contours de l’espace géographique qu’il désigne sont vagues. Consacrer un volume de la collection « Mondes anciens » à cet ensemble fournit l’occasion d’étudier en elle-même et pour elle-même une région trop souvent considérée comme périphérique par les spécialistes de l’Antiquité classique.

Depuis la conquête d’Alexandre, les régions et les peuples du Proche-Orient ont toujours été intégrés, selon des modalités variables, à de vastes empires. L’objectif est de déplacer le regard du centre vers la périphérie ou plus exactement de faire de cette périphérie le centre de l’enquête, en écartant toute idée préconçue de domination, de résistance ou d’acculturation. Cet ouvrage présente ainsi une histoire du Proche-Orient sur la longue durée, du Ier siècle av. J.-C. au VIIe siècle apr. J.-C. Une première partie propose une perspective géohistorique de l’évolution politique, culturelle et économique de l’ensemble de l’aire, ses rapports avec les autres régions du monde antique, et la place du Proche-Orient romain au sein de cet ensemble et au sein de l’empire romain. Une seconde partie entend saisir au plus près les modes de vie, les pratiques et les acteurs de l’histoire du Levant romain. Cette approche met en lumière des continuités ou des ruptures, et propose une chronologie renouvelée de l’histoire de la région ainsi qu’une réflexion sur les rapports entre ethnicité, langue, religion et politique.

L’auteur

Catherine Saliou est professeure d’histoire romaine à l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, et directrice d’études cumulante à l’EPHE (« Histoire urbaine de l’Orient romain tardif »). Elle est l’auteure du Traité d’urbanisme de Julien d’Ascalon. Droit et architecture en Palestine au VI siècle, et a également dirigé des ouvrages collectifs, parmi lesquels Antioche de Syrie, Histoire, images et traces de la ville antique (avec B. Cabouret et P.-L. Gatier) et Gaza dans l’Antiquité Tardive. Archéologie, rhétorique et histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *